🐦 Oiseaux du jardin : Mésanges à longue queue

La première fois que j’ai aperçu au jardin ces très jolis petits oiseaux au plumage noir, blanc, brun et rosé, c’était l’hiver 2010. Les photos prises dans la précipitation m’avaient permis d’identifier les Mésanges à longue queue.

Un corps arrondi, dos noir, ventre blanc rosé, une très longue queue, un bec court et trapus et une calotte blanche qui me fait penser à une calvitie 😉 Elle porte un bandeau en arc de cercle au-dessus de l’oeil.

mésange à longue-queue
mésange à longue-queue (photo 2010)

Depuis lors, j’observe cette famille de Mésanges à longue queue chaque hiver, puisqu’elles ne s’aventurent que rarement au loin et restent pendant des années dans le même secteur.
Cependant, elles n’occupent jamais un de nos nichoirs étant donné que contrairement aux autres mésanges, elles ne nichent pas dans des cavités, mais construisent leur nid sur un arbre ou un buisson.

Elles sont vives et je n’ai pas toujours le temps de saisir l’appareil photo mais parfois je me planque derrière la tenture, l’appareil vissé sur l’oeil, et je fais le guet! Assez longtemps… Mais pas pour rien!
Regardez, une timide se cache à gauche! « Viens » semble lui dire l’autre…

mésanges à longue-queue

D’après mes recherches, cette mésange (qui n’en est pas vraiment une) est rarement observée seule, car elle passe l’essentiel de sa vie au sein d’un groupe familial. Ce dernier peut compter 3 ou 4 membres au début de la saison de nidification et jusqu’à 20 ou plus après celle-ci, en automne et en hiver. Les membres du groupe défendent un territoire aussi bien durant la nidification qu’en hiver pour s’y nourrir et y dormir.
Durant leur incessante quête de ravitaillement, les bandes sont souvent accompagnées par de véritables mésanges, des roitelets et d’autres petits passereaux forestiers.
Les moeurs sociables de la mésange à longue queue lui permettent de survivre en hiver. En se serrant les uns contre les autres le long d’une branche, le plumage ébouriffé, ces oiselets perdent aussi peu de chaleur que possible.

mésanges à longue-queue

21 commentaires sur “🐦 Oiseaux du jardin : Mésanges à longue queue

  1. Depuis que le froid vif s’est installé les oiseaux sont de plus en plus nombreux aux mangeoires, c’est un vrai bonheur de les voir. Tes photos sont vraiment splendides.
    Je trouve que cette année les petits oiseaux préfèrent les graines de tournesols aux boules de graisse, en tout cas chez moi et en plus un écureuil s’est invité au festin ! Il faut croire qu’il se sent bien chez nous puisque cet été il a fait son nid dans un sapin du jardin. Mais c’est tellement beau de voir les oiseaux se régaler. Merci pour tes jolies photos.
    Bises,
    Isa

      1. Oui je pense, je rajoute aussi des noix, du pain dur et des tranches de pommes que les merles adorent. Et tout ce petit monde se régale sous le regard de nos deux chats Lili et Léo… Merci pour tes si jolies photos et ton amour pour les animaux.
        Bonne journée.
        Isa
        PS : il neige chez nous en Alsace et chez toi ?

        1. Ah mais tu les gâte dis donc!
          Les oiseaux ici se fichent bien du chat aussi! Et c’est réciproque! 😉 Par contre, je ne sais pas ce qu’ils pensent du chien… J’espère que ce n’est pas la présence de Nala qui fait qu’ils sont moins nombreux au jardin cette année! Surtout qu’elle n’y prête pas attention…
          Pas de neige chez nous ce matin mais il a gelé la nuit…
          Où es-tu en Alsace?
          Bisous

          1. J’habite dans la banlieue de Strasbourg, à 15mn du centre, à la campagne au bord des champs avec vue sur la cathédrale. Nous avons des amis à Anvers et j’adore les chocolats belges….
            Je ne crois pas que ce soit Nala qui fasse peur aux oiseaux, je pense simplement qu’il ne fait pas assez froid sur une longue période.
            Bises

    1. Je crois que j’ai eu de la chance d’être près de la fenêtre au moment de leur arrivée. Toutes ces ailes frémissantes ont attiré mon regard mais le temps de courir chercher l’APN et de faire 4 photos, et elles s’étaient envolées!
      Etre au bon endroit, au bon moment, n’est pas toujours gagné mais quel bonheur de les observer, même brièvement!

  2. C’est un vrai bonheur ces petites mésanges; continuons à les nourrir; l’hiver n’est pas fini.
    Les hellébores et les primevères s’ouvrent peu à peu et les camélias aussi : gare au gel !

  3. Elles sont adorables. Pas facile de les prendre en photo. Les mésanges à longue queue sont discrète dans mon jardin il faut qu’il fasse bien froid ou su’il neige pour que je puisse les admirer. Avec la douceur de l’hiver tous les piafs sont moins gourmand de graine par contre ils fouillent bien la terre et mettent la pagaille dans mes feuilles. Ils doivent y trouver de quoi les rassasier. Bisous

    1. C’est peut-être la neige matinale qui me les a amenées! Je crois que je ne les avais plus vue depuis… 4 ans! Je me dis aussi que les oiseaux doivent encore trouver de la nourriture dans la nature, il n’a pas fait si froid cet hiver. Du coup les mangeoires sont visitées avec davantage de parcimonie.

  4. Jolies photos.
    Je ne me lasse pas de voir les oiseaux voltiger dans mon jardin. Chez moi, tous les jours il faut que je passe faire le tour des mangeoires et des silos à cacahuètes car ils sont vides. Par contre, les boules pour mésanges n’ont guère d’amateurs. J’ai une panoplie d’oiseaux mais ce que je regrette cette année ce sont les faisans qui se font rares. Merci les chasseurs…
    Les écureuils aussi se régalent des cacahuètes et des blocs de graisse que j’offre à mes petits amis du jardin.
    Amicalement.

    1. Des faisans, on en voit chaque matin quand je conduis les enfants à l’école. Au printemps, nous verrons les petits traverser les chemins de campagne derrière leur maman… J’adore!
      Comme j’aimerais voir un écureuil venir se régaler au jardin! Mais ils n’ont pas de grand arbre où s’installer chez moi… Tu as bien de la chance!

  5. quel bonheur de voir ces mésange à longue queue…dans mon jardin il n’y en a pas..seuls viennent les merles ,les mésanges bleues et les rouge-gorges,mais quel plaisir de les observer merci pour ces jolies photos
    manickqb

    1. Oui, c’est vraiment un bonheur, parce que c’est si rare! Cela faisait quelques temps que je ne les avais plus observées… Encore faut-il être là, devant la fenêtre, au moment où elles y viennent! LoL

  6. Ici, je n’ai jamais vu de mésange à longue queue, si jolie. Je me faisais la même réflexion que toi à propos des moineaux mais par contre, c’est l’invasion des mésanges bleues et charbonnières. N’y a-t-il pas bientôt un comptage organisé par Natagora ? J’y participe toujours.

  7. Un vrai tourbillon ces mésanges à longue queue! Poids plumes et vivacité! Mon truc pour les photographier, c’est la position « rafale ». Mais je vois que tu t’en sors bien!
    Peu de passages chez moi, mais toujours la même troupe, je pense, d’une dizaine d’oiseaux…
    Elles sont très vives et il n’y a qu’aux mangeoires qu’on peut espérer les « capturer »!
    Bonne journée!

  8. Je les trouve si légères et pétillantes….Ce sont mes préférées, mais elles se font plus rares que les mésanges charbonnières ou bleues. J’en ai vu un petit groupe il y a peu devant la maison !
    En tous cas, tes photos sont sympas. Bises et bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *