Mes indispensables : le lamium maculatum pour une bordure ombragée

Je sais, certains vont me dire qu’ils ne peuvent plus souffrir le lamier à fleurs jaunes qu’ils tentent en vain d’éradiquer de leurs massifs!
Mais moi, j’ai envie de vous présenter de ravissants lamiers trop peu envahissants à mon goût, à fleurs roses ou blanches en avril-mai, mais surtout au feuillage panaché persistant qui forme un couvre-sol lumineux dans les coins ombragés !

Les Lamium maculatum sont aussi appelés Lamiers tachetés, « Maculatum » signifiant « tache » en latin.
Ces vivace rhizomateuses forment de superbes tapis de feuillage vert et argent, de 10 à 20 cm de hauteur, qui s’étalent largement mais sans jamais devenir envahissants. Et quand bien même, ils sont faciles à maîtriser si la place est restreinte.

lamium maculatum

Ils offrent une longue floraison en épis au printemps puis à nouveau en fin d’été et jusqu’en automne.
Les corolles de 2 cm, qui se prolongent en deux lèvres finement poilues, ne sont pas sans rappeler les fleurs d’orties.

Je suis complètement sous le charme des lamiers à fleurs blanches ou roses qui font des bordures remarquables et sans entretien!

lamier à fleurs blanches

Où l’installer?

 A mi-ombre ou à l’ombre. On le conseille dans tout sol ordinaire, neutre à calcaire, riche et frais mais bien drainé.
Je n’ai pourtant pas l’impression que les miens soient installés dans un sol restant frais… mais ils s’y plaisent quand même!

J’ai planté un lamium à fleurs roses au pied de mon acer griseum et il se porte à merveille! Il supporte très bien la concurrence des racines des arbres et arbustes.
J’en ai aussi installé un blanc à l’entrée de Park Allée, au bord du chemin. Il est idéal en bordure de massif ombragé ou en rocaille fraîche.
Il paraît qu’il se cultive aussi très bien en pots.

Je le pense capable de couvrir de larges zones ou l’herbe ne pousse pas par manque de lumière…

au pied de l’albizzia, le lamier à fleurs roses et feuillage maculé de crème (probablement lamium maculatum roseum?) dans le jardin personnel d’André Eve
au pied du rosier ‘Sibelius’, lamium rose, mi-avril

Entretien

Ils ne nécessitent aucun entretien (sauf enlever les quelques feuilles sèches en fin d’hiver s’il y en a).
Arroser copieusement l’été en cas de sécheresse prolongée.

On peut le multiplier facilement en divisant la touffe en octobre ou mars ou simplement en prélevant des touffes enracinées sur le pourtour. Arrosez régulièrement après la plantation pour favoriser l’enracinement.
Escargots et limaces, peuvent grignoter le jeune feuillage au printemps, mais ici je n’ai jamais remarqué de dégâts dus aux baveux…

lamium ’White Nancy’ : feuilles argentées bordées de vert, fleurs blanches

Jolis mariages…

C’est un excellent couvre-sol pour les coins ombragés qu’il illumine de son feuillage argenté.
Il sera aussi parfait dans un jardin blanc.

On le mariera à d’autres vivaces d’ombre comme les bugles rampants (ajuga reptens), fougères scolopendre, carex Ice Dance ou Carex oshimensis Everest, heuchères (par exemple heuchera villosa ou heuchera micrantha Palace Purple), des hosta, des bergenia, des Géraniums vivaces (endressii, nodosum, phaeum, cantabrigiense…), un aster divaricatus, brunnera macrophylla, corydalis, épimedium, cyclamen, astilbes…

lamium maculatum et géranium nodosum
lamium maculatum
lamium maculatum
lamium maculatum
lamium maculatum
lamier blanc,  lamium maculatum
lamier blanc, lamium maculatum

Autre coup de coeur pour le lamier rose – Lamium maculatum Shell Pink, avec ses courts épis de fleurs rose doux et ses petites feuilles vertes avec une bande centrale argentée. Encore jeune au jardin, j’espère qu’il va s’y plaire aussi bien que ses cousins!

plantation lamium maculatum ‘Shell Pink’ devant le pommier cordon 1, feuilles vertes à bande centrale argentée, fleurs roses. 30×20 cm
lamium maculatum ‘Shell Pink’ planté devant pommier cordon
tulipes botaniques, lamium maculatum et stachys byzantina au pied de l’acer griseum
lamium maculatum, byzantina au pied de l’acer griseum, avec une tulipe botanique
lamium rose
lamium maculatum en automne. Un feuillage toujours beau!

11 commentaires sur “Mes indispensables : le lamium maculatum pour une bordure ombragée

  1. Bonjour Malo. J’en bave d’envie. Dans mon jardin, le lamium à fleurs jaunes pousse trés bien. Il colonise même petit à petit l’accotement du chemin devant la maison ,la lisière du petit bois derrière chez moi mais pas possible de garder ni le rose ni le blanc. J’ai testé plusieurs endroits:rien à faire. Pourtant j’ai toutes les plantes que tu recommandes dans tes associations. Je vais essayer dans un massif à l’ombre que je viens de réaménager.
    Les premières roses, hémérocalles fleurissent. Elles sont courageuses car il fait encore bien froid le matin.

    1. Peut-être un sol trop acide chez toi? Je ne sais pas… J’espère que ça va marcher dans ton nouveau massif!
      Déjà des hémérocalles et des roses, fin mars? Elles sont téméraires! 😉

  2. Et bien moi, j’aime tous les Lamium, et même le jaune g. Florentinum ! Avec les G. cantabrigiense White Ness, au printemps, c’est une merveille ! C’st vrai qu’il est volontaire (c’est un euphémisme !) mais pour les endroits ingrats, c’est un must ! Plein soleil, ombre… tout lui convient! Et après la floraison, reste son joli feuillage panaché argenté. Tu vois que je l’aime beaucoup ! Mais les maculatum sont tout aussi indispensables ! Bonne journée, Malo !

  3. J’aime ce genre d’invasion et je privilégie chaque nouvelle pousse : mon rêve serait que le talus en soit tout habillé. Il est assez ombragé, mais les tailles de cette année devrait permettre aux lamiers (rose ou jaune) de s’étendre…

  4. Je suis souvent d’accord avec toi; mais alors là NON!
    Quand je vois à quel point mon amie souffre avec son lamier jaune introduit malencontreusement qui envahit tout un massif, je trouve que l’on devrait au moins avertir les jardiniers débutants sur le côté plus que volontaire et envahissant de cette plante qui devrait être réservée aux endroits vastes où rien ne pousse !!! mai surement pas en massif dans un petit jardin!
    Désolée mais je vois trop les problèmes que ça pose….

    1. eh bien moi j’aimerais bien que mon petit jardin soit envahi par ce très joli lamier , j’avais essayé le jaune mais il a disparu . ma terre est neutre, plutôt calcaire

  5. Bonjour Malorie, je le trouve magnifique ce lamier blanc! Je l’ai planté sur ton conseil en bordure d’un sentier en pas japonais, à l’ombre permanente de la façade de la maison. Malheureusement chez moi il n’a pas repris 🙁 Toutes les jeunes pousses sont dévorées par les limaces (comme mes perce-neige et narcisses d’ailleurs) Est-ce que tu as une conseil pour résoudre le problème ?

  6. J’aime beaucoup aussi ,chez moi c’est un morceau ramassé dans la nature ,à fleurs jaunes .
    Il s’infiltre entre les diverses plantations sans les recouvrir ,j’aime beaucoup ses feuilles panachées !Lorsque je trouve qu’il y en a trop ,j’en arrache très facilement .D’accord il se propage bien mais je connais plus envahissant .
    Bon weekend Malo !

  7. Bonsoir,
    Je ne m’y connais pas encore comme vous en plantes, mais je m’instruis petit à petit … promis, j’espère ne pas trop vous ennuyez avec mes «bêtes» question, mais le lamium dont vous parlez, est-il de la famille des pachysandras ?
    J’ai adoré ces derniers, jusqu’au jour où, après 5 ans, un champignon m’a obligé à tout enlever. Vu les ryzhomes, cela n’a pas été une sinécure.
    Merci pour retour et votre indulgence face à mon ignorance.

  8. Coucou Malo ! Dis, est-ce que je peux te demander où tu as trouvé ton lamier ‘White Nancy’ ? J’en ai plusieurs au jardin, de différentes provenances, mais tous ont des feuilles presque entièrement argentées… C’est très beau aussi, mais j’ai un vrai coup de cœur pour le tien, à fleurs blanches avec juste la petite bande argentée au milieu des feuilles ! Depuis que tu as posté ton article, je rêve de l’avoir, je le cherche partout mais je ne le trouve nulle part ^^ Merci d’avance pour ta réponse, bisous et bonne journée !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *