Mai, l’ancolie!

Mai, c’est le mois des ancolies, bien que leur floraison commence en avril.

Les ancolies au jardin sont nombreuses. Elles se ressèment spontanément, s’installent où bon leur semble, s’hybrident naturellement… et sont autant de très jolies surprises.

Je les aime à la fois pour leurs fleurs élégantes, simples et naturelles, d’avril à juin, et pour leur feuillage lobé qui forme une belle touffe couvre-sol et souvent persistante.  Installées au milieu d’autres vivaces, elles comblent des trous sans prendre trop de place car même si le feuillage évasé s’étale bien, il reste léger.

Aquilegia vulgaris, l’ancolie des jardins, dans le massif jaune, avec le rosier ‘Hugonis’

J’ai la chance qu’elles se plaisent ici, peut-être plus que de raison car le nombre de semis spontanés est impressionnant! Comme je les aime, je m’en réjoui!
Elles se ressèment de manière un peu indisciplinée d’ailleurs! Mais le feuillage bleu-vert lobé rempli bien chaque espace vide et elles se mêlent harmonieusement aux rosiers et aux vivaces.
Au soleil ou à mi-ombre, et j’en ai même à l’ombre, plein nord! Ces dernières fleurissent 1 ou 2 semaines plus tard c’est tout…
Dès qu’elles fanent et que les capsules de graines sont mûres, bien sèches, je les éclate et répands les graines alentours…. ou chez des amis!
Il n’en faut pas plus voyez-vous!? Les ancolies sont vraiment faciles à vivre!
Et quand il y en a trop, elles s’arrachent facilement.

Voici une hybridation naturelle plus que charmante, qui dévoile sans pudeur ses jupons froufroutants bordés d’un liseré blanc…

ancolie qui pousse au pied du rosier ‘The Pilgrim’

Une autre, très romantique!

Aquilegia vulgaris, l’ancolie des jardins

Mais la forme plus classique, la plus connue, c’est la fleur d’ancolie avec ses éperons plus ou moins longs à l’arrière des pétales formant le calice souvent cylindrique.  J’adore son esprit « Jardin de grand-mère », son côté si naturel, en toute simplicité.

Aquilegia vulgaris, l’ancolie des jardins, avec ses éperons bien visibles
Aquilegia vulgaris, l’ancolie des jardins,
Aquilegia vulgaris, l’ancolie des jardins, blanche et pourpre sombre, avec un geum couleur pêche.

J’adore cette association d’une ancolie couleur aubergine, très sombre, sur le feuillage doré du cornus florida ‘Rainbow’.

Aquilegia vulgaris, l’ancolie des jardins, avec le cornus florida ‘Rainbow’

Les formes et couleurs sont variées, certaines lèvent la tête, d’autres baissent le nez, certaines ont plusieurs jupons plus ou moins froufroutants.

Aquilegia vulgaris, l’ancolie des jardins

Je suis fan aussi de celles en forme de pompons comme les « Barlow ».
Dans la famille Barlow, il y a ‘Blue Barlow’, ‘Black Barlow’ et ‘Nora Barlow’. Je les adore toutes les trois!
Ces ancolies sont en forme de doubles pompons, sans éperons à l’arrière.

ancolie ‘Blue Barlow’
ancolie ‘Blue Barlow’
ancolie ‘Blue Barlow’

J’adore ces gracieuses ancolies d’une belle couleur bordeau, violacé, presque noires, hautes et élancées (1m). Les tiges raides sont très ramifiées et offrent chacune au moins une dizaine de fleurs.

ancolie ‘Black Barlow’ et rosa ‘Thérèse Bugnet’
ancolie ‘Black Barlow’
ancolie ‘Black Barlow’
ancolie ‘Black Barlow’
ancolie ‘Black Barlow’
ancolie ‘Nora Barlow’
ancolie ‘Nora Barlow’

Près du muret et à coté du banc, il y a les blanches ‘Green Apples’ issues des graines de Marie.

ancolies ‘Green apples’
ancolie ‘Green Apples’

Il faudrait isoler les différentes variétés pour les préserver de l’hybridation « sauvage », mais moi j’aime bien découvrir des sauvageonnes dans mes massifs!
Ces ancolies lilacées, très douces, sont ma surprise de 2018! Charmant ces tons pastel!

ancolie

Parfois la nature m’offre des hybrides bicolores comme ces bleu/blanc que je n’aimais pas vraiment à cause de leur air « délavé », décoloré. Elles ne sont pas restées au jardin.

Aquilegia vulgaris, l’ancolie des jardins

Mais celles-ci avec leur jupon blanc ravissant m’ont séduite!

Aquilegia vulgaris, l’ancolie des jardins

Au pied du rosier ‘Iceberg‘, ces délicates corolles roses et  blanches, si romantiques.

Aquilegia vulgaris, l’ancolie des jardins

Vivace rustique (-20°), l’ancolie des jardins mesure de 30 cm à 1m selon les variétés. Elle prospère tant au soleil qu’à l’ombre, dans un sol ordinaire léger et humifère.

Au jardin, ces généreuses ancolies roses, au pied du cotinus, sont assez basses. Elles font environ 30 cm mais lèvent la corolle vers nous pour se laisser admirer le coeur!

Aquilegia vulgaris, l’ancolie des jardins
Aquilegia vulgaris, l’ancolie des jardins

D’autres sont plus hautes, comme ces « banales » ancolies mauves, dans le massif jaune et bleu. Mais celles-ci, plus timides, regardent toujours leurs pieds!…

ancolie
ancolie
ancolie
ancolie
ancolie
Aquilegia vulgaris, l’ancolie des jardins attire les butineurs

Parfois sensible à l’oïdum, il suffit de couper le feuillage atteint pour favoriser l’apparition d’un nouveau feuillage pimpant! Notez toutefois leur toxicité! Les graines contiennent des alcaloïdes et la sève peut entraîner des brûlures cutanées.

La racine est pivotante ce qui explique qu’il est assez difficile de transplanter une ancolie. Mieux vaut le faire quand le plant est très jeune.
Mais le mieux est, je pense, de les semer en place en automne, quand les graines sont à maturité sur les tiges sèches.

C’est très très simple : en automne, quand les ancolies sont fanées et les capsules de graines sèches et bien mûres, on coupe la tige et on la secoue au-dessus des massifs, comme si les graines tombaient toute seule de leur tige finalement! Ni godets, ni serre, ni soucis d’arrosage… rien de tout ça! C’est comme des semis spontanés!

C’est vraiment une fleur que j’adore, si naturelle, généreuse et facile!

ancolie ‘Black Barlow’ et smyrnium perfoliatum

17 commentaires sur “Mai, l’ancolie!

  1. Bonjour Malorie , votre article me donne envie d’avoir des ancolies dans mon jardin ! Elles sont ravissantes et de beaux coloris . Merci pour l’idée

  2. C’est impressionnant le nombre d’ancolies que tu as dans ton jardin ! Leur nombre commence à augmenter dans mon jardin grâce aux graines reçues par d’autres jardiniers. Elles sont belles. J’adore les froufroutantes !

    1. Et encore, je ne les ai pas toutes mises en images! C’est un plaisir de les voir se multiplier ainsi! J’en arrache même souvent, quand la couleur ne convient pas au massif ou quand elles sont mal placées…
      Rien de tel que l’échange de graines pour avoir de nombreuses variétés au jardin!
      Bises

    1. Comme vous, j’en arrache souvent, soit parce qu’elles sont mal placées, soit parce que la couleur ne convient pas au massif où elles se sont installées… 😉

  3. C’est un catalogue qui défile …quelle choix chez vous ,je me souviens de mon premier Sol j’avais donner des graines de » Green Apples  » à Marie qui sait peut être des bébés de chez moi les vôtres .
    Elles sont toutes superbes

  4. En cette période elles font une belle présence au jardin. Je les adore aussi.
    Merci pour tous ces billets très intéressants.
    Lydie

  5. que de jolies petites folies ds votre jardin !, comment faites vous pour en garder tant après les avoir semées en automne ? et pourtant vous devez un peu travailler vos massifs au printemps suivant ? j’en ai qqunes de couleur assez moche ( vieux rose foncé )et je rêve d’en avoir des rose-clair , des jaune-pâle , des mauve-pâle , des simples surtout des simples avec de longs éperons , pour moi les plus belles

    1. Je ne travaille pas du tout la terre au printemps, aucun binage, même pas un petit griffage en surface. J’arrache les quelques « mauvaises herbes » mais je ne fais pas un nettoyage minutieux de toutes les petites pousses. De cette façon, les semis spontanés peuvent se développer! Je taille les vivaces sèches évidemment et je laisse tous les déchets de taille sur place directement, en paillage dans les massifs. J’ajoute parfois une couche de compost maison si j’en ai… Mais le jardin me demande assez peu d’entretien finalement…

  6. Tes ancolies me donnent envie d’en avoir au jardin.
    Mercredi je vais faire un tour dans une jardinerie que je ne connais pas encore et si j’en trouver je vais en acheter.
    Merci de tous tes articles intéressants et dont je tire quelquefois des leçons.
    Amicalement

  7. Oups j’ai oublié de cocher la case des « nouveaux commentaires » car il sont également parfois instructifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *