Floraisons bleu/violet du printemps (suite)

Après avoir passé en revue les fleurs bleues du mois de mars, voici quelques fleurs bleues qui poursuivent le printemps, d’avril à juin.

EN AVRIL

Les polémonium caeruleum rejoignent la compagnie des bleus printaniers. Le feuillage est très fin, élégant, et ils portent fièrement leurs jolies petites fleurs bleues

polemonium

Le ravissant phlox subulata fleurit aussi vers la fin du mois d’avril.

phlox subulata et polemonium

EN MAI

Les phlox divaricata sont vraiment très jolis. Il fleurissent fin avril ou début mai et accompagnent admirablement le large feuillage des hosta ou le pourpre d’une euphorbe.

phlox divaricata et hostas, narcisses des poètes
phlox divaricata et euphorbes ‘Chameleon’

Les jacinthes des bois, de jolies sauvageonnes.

jacinthe des bois

Les premiers géraniums vivaces fleurissent, comme le très connu ‘Rozanne’ ou le superbe ‘Mayflower’.

géranium ‘Rozanne’
géranium ‘Rozanne’ et ancolies, en mai
géranium sylvaticum ‘Mayflower’
géranium sylvaticum ‘Mayflower’

Mais le mois de mai, c’est avant tout la pleine saison des ancolies!

ancolies
ancolies

La clématite ‘Mrs Cholmondeley’ fleurit sur le tronc du saule tortueux, dans une marée d’ancolies bleues.

ancolies et clématis ‘Mrs Cholmondeley’

Le printemps se poursuit avec le stachys grandiflora, en fleurs vers la fin mai.

stachys grandiflora, avec géranium sanguineum et rosa ‘Charles de Mills’

Les allium attirent les butineurs

allium

Verbascum ‘Violette’: ces jolies fleurs d’un sombre violet velouté reviennent en force dès le mois de mai.  Elles ne sont pas au même stade partout dans le jardin mais il semble que ce nouveau « massif violet » créé à l’automne leur donne satisfaction avec de longues heures à se prélasser au soleil!
Elles sont un peu moins avancées dans le parterre près de la terrasse du bureau mais ne tarderont plus longtemps à y fleurir aussi!  Et la floraison s’annonce généreuse car il y a de nombreuses hampes florales qui surplombent les rosettes de feuilles.  Avec un peu de chance, ils refleuriront un peu l’été pour  faire un écrin au rosier ‘Reine des Violettes’ avec g pyrenaicum Bill Wallis’.

Mais encore les nepeta, véonica gentianoides, géranium phaeum, campanules des murs, aubriètes encore, myosotis, salvia, nigelles,…

EN JUIN

Les géraniums vivaces ne manquent pas!

Le géranium pratence ‘Kendall Clark’ acheté à Beez au printemps 2013. Pas si vigoureux, il devrait atteindre 75 cm à 1 m et même mais ça n’a jamais été le cas! Comme tous les g. pratense, il aura bientôt tendance à s’écrouler mais le rosier ‘4 saisons’ va le soutenir. Je devrais profiter de ses douces fleurs bleu clair veiné de blanc pendant maximum 2 mois. Et les feuilles lobées, profondément découpées, deviendront bronze à l’automne.
comme les pratense, il a une floraison relativement courte. Il fleurit vraiment tout l’été chez toi ?

nigelles et géranium pratense ‘Mrs Kendall Clark’
géranium pratense ‘Mrs Kendall Clark’

 

campanula persicifolia et nepetas ‘Down to Dusk’
lavande
phacélie

Et on termine avec la merveilleuse floraison du Céanothe ‘Gloire de Versailles’.  Il fleurit longtemps et généreusement, puisqu’il offre même une belle remontée!
Il doit être planté en situation abritée car il n’est pas très rustique. Il a en outre une durée de vie limitée mais il est tellement magnifique!  Quel regret d’avoir perdu le mien en 2015…

céanothe Gloire de Versailles’

12 commentaires sur “Floraisons bleu/violet du printemps (suite)

  1. coucou Lydie,
    Je suis enchantée que la photo du céanothe t’aie fait cet effet pour la journée! 😉
    Disons qu’au moment où ils fleurissent, mes chionodoxas sont au soleil car les arbres et arbustes sont nus tout autour…
    Bon WE!

  2. Et il n’est pas fragile ce céanothe ? Je n’en ai eu qu’un ( je ne me souviens plus du nom) quand j’habitais dans le lot et garonne et il a gelé dès le premier hiver. Alors, dans le Doubs !!
    Mais si le tiens est costaud et bien rustique, il me tente avec son beau bleu très doux.

    1. Il a une durée de vie d’environ 10 ans et il n’est donc plus au jardin à présent.
      On le dit assez rustique et il est vrai qu’il a passé plusieurs hivers avec succès mais je dois admettre qu’il a souffert le tout premier hiver (au point que je n’ai gardé qu’un tronc) et qu’il était protégé, près d’une palissade, exposition est.
      Cela dit, il faisait des branches sur le tronc donc c’est un volontaire! EN plus il remontait encore longuement en septembre-octobre, un bonheur!
      Après l’hiver, il bourgeonne tardivement et on pourrait le croire perdu, alors il ne faut pas le laisser pour mort trop vite! Valou a eu le coup, elle croyait le sien mort et il a repris!
      Je n’aurais qu’un conseil, plantez-le!!! Mais dans un endroit assez abrité des vents froids!

  3. Très belle présentation !… J’ai cru aussi que mon céanothe avait trépassé !… Il a commencé à bourgeonner en juillet pour fleurir évidemment très tard … mais il a survécu, c’est l’essentiel !…

  4. Tu fais des émules avec ton céanothe, d’abord chez moi , j’ai été séduite par le tien . Ce géranium Mrs Kendall…..je l’aurai, je l’aurai .

  5. j’adore le bleu de ton géranium Mrs Kendall clark, je crois bien que je vais l’acheter celui là; où quelques graines à semer
    quant au Céanothe ‘Gloire de Versailles’ je l’ai acheté, de même que Marie simon, et 2 viburnums, des hydrangéas….. c’est de ta faute., tu me tentes trop…….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *