❤ Focus sur le rosier ‘Yann Arthus Bertrand’, un joyeux luron!

En juin dernier, lors d’une visite chez des clients pour faire le point sur les plantations réalisées suite à un coaching-jardin l’automne précédent, j’ai admiré la floraison rose chaud, orangé, abricot, du merveilleux rosier ‘Yann Arthus Bertrand’, audacieusement marié au géranium magenta qui se trouvait déjà là (g. psilostemon sans doute?). C’est un rosier vigoureux et pour son premier été, il était déjà pétillant et généreux!

Le nuage bleu du nepeta adoucit la scène tandis que le thalictrum, vaporeux, apporte un éclat de lumière.

rosa ‘Yann Arthus Bertrand’ (syn. ‘Pretty Sunrise’, Meilland, 2009 )

Les roses semblent flotter au-dessus des pennisetums.

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, ses couleurs étonnantes offrent de nombreux choix d’associations.
Pour grimper dans un arbre mort à l’autre extrémité du parterre, j’ai suggéré le rosier ‘Perennial Blue’ ou une clématite ‘Etoile Violette’…
J’imagine bien aussi, non loin de là, ‘Red Ballerina’ ou ‘Sibelius’ afin de rester dans les mêmes nuances fortes qu’offre le géranium…
Mais un rose doux ou un jaune cuivré peuvent tout à fait convenir à son teint pétillant!

Ils sont joyeux ces bouquets d’églantines de 5 à 6 cm, en coupes ondulées rose orangé, abricot, avec au coeur un élégant toupet d’étamines jaune d’or! La couleur évolue au fil des jours, avant de pâlir divinement.
Leur coloris peut varier selon le climat et la nature du sol, plus rose ou plus orangé dans certains jardins que dans d’autres.
Quoiqu’il en soit, les fleurs égaient ce parterre de la fin du printemps jusqu’aux premiers froids avant de laisser place aux cynorrhodons rouge vif. Les fruits contribuent au décor hivernal, à moins que les oiseaux n’en fassent leur repas!

En adoptant ce rosier, on s’inscrit dans une démarche écologique car il ne nécessite aucun traitement pour garder un feuillage parfaitement sain, bien luisant (comme l’atteste le label ADR).

La taille n’est pas indispensable. Ce rosier moderne peut atteindre environ 2 m x 1,50 m s’il pousse librement. Il donne ainsi sa pleine mesure dans une haie paysagère où ses teintes chatoyantes rehaussent les feuillages des cornouillers, des spirées de printemps et des viornes par exemple.  Je l’imagine également très bien mis en valeur par un feuillage doré ou pourpre.

Mais il est plus souvent utilisé en massif, comme dans ce parterre situé devant la baie vitrée et en bordure de terrasse où nous allons le maintenir plus bas par une taille adéquate.
Pour limiter son développement, taillez ses branches de 1/3 chaque printemps puis taillez-le après la première vague de fleurs. ,

Vigoureux, solide et bien rustique, c’est un rosier facile à réussir, qui supporte une sécheresse passagère une fois bien installé.
A ce propos, il faudrait que je retourne faire un tour de ce jardin pour voir comment il a passé son premier été avec la sécheresse et la canicule qui ont sévit… Et pour admirer ses cynorrhodons rouges…

11 commentaires sur “❤ Focus sur le rosier ‘Yann Arthus Bertrand’, un joyeux luron!

  1. Coucou Malo. Chez moi, il est plus ancien mais il a passé l’été sans arrosage et sans sembler en souffrir… Un très bon rosier que je conseille de raccourcir chaque année sinon il devient vraiment très grand…

  2. C’est sans aucun doute l’un des plus fiables et des plus beaux que j’ai au jardin ! Vigoureux, sain, florifère, c’est un must have 🙂
    Le bleu lui va bien au teint mais ici je l’ai associé à une déclinaison bien plus forte en couleurs…ambiance muy caliente.
    Ses roses cèdent la place pour l’hiver à de superbes cynorrhodons pour un spectacle garanti jusqu’au cœur de l’hiver (et pour le bonheur des oiseaux).
    Bref, je l’adore !

  3. Que j’aime cette couleur changeante. Il est vraiment en bonne compagnie. Le tout forme une palette très pétillante. Merci pour cette belle découverte.
    Biz

  4. Bonjour Malo .Quel superbe rosier et au vu des commentaires il a en effet tout pour plaire .Vos photos sont superbe et j’ai bien envie de le mettre au jardin ,une couleur que je n’ai pas .Merci Malo Je vais voir sur le catalogue André Eve si ce rosier est chez eux ,car je ne suis jamais déçu des commandes par correspondance de chez eux

  5. Superbe ce rosier aux couleurs changeantes ! Tout ce que je lis sur sa résistance et sa générosité me plait. Je le note pour peut-être mon futur jardin, car ma maison est en vente et là, « dans ma tête », je quitte peu à peu le jardin que nous avions entièrement créé avec mon mari, que j’ai bichonné durant une trentaine d’années, que j’adore… mais devenu trop grand à entretenir seule. Je vous remercie de votre belle visite Malorie ! Belle journée et à bientôt !

  6. Un excellent rosier ! Qui devient très grand. Du coup, j’avais une bouture qui commençait à prendre trop de place et je l’ai transplantée dans le jardin d’un de mes enfants..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *