❤ ❤ ❤ Focus sur le rosier ‘Colette’

Le rosier ‘Colette’ était tout bonnement époustouflant lorsque je l’ai aperçu au détour d’une allée, dans le jardin de Béné. Les branches ployaient gracieusement sous l’abondance de la floraison.
La séduction a tout de suite opéré, je me suis approchée, médusée…

Ce luxuriant arbuste, vigoureux, au port arqué, fleurit de la tête au pied!

rosier 'Colette'
rosa ‘Colette’, Romantica, Obtenteur : Meilland 1994, rosier arbuste ou grimpant (120 à 150 cm en tout sens, et jusqu’à 220 de hauteur si palissé), parfumé***, très remontant (06-09), très bonne résistance aux maladies, rustique (-15°)

En fourrant le nez dans ses pétales rose corail nuancé de rose clair et d’abricot, j’ai succombé à ses charmes! Elles embaument !

Sa floraison printanière est spectaculaire et si on prend soin de couper les fleurs fanées, il ne reste jamais sans quelques roses, avant de remonter généreusement en fin d’été. 

rosa 'Colette'
rosa ‘Colette’, Romantica, Obtenteur : Meilland 1994, rosier arbuste ou grimpant (120 à 150 cm en tout sens, et jusqu’à 220 de hauteur si palissé), parfumé***, très remontant (06-09), très bonne résistance aux maladies, rustique (-15°)

Les roses de 7 à 8 cm de diamètre sont groupées en bouquets de 3 à 5 fleurs, très doubles (120 à 140 pétales en quartiers), rappelant la forme des roses anciennes.
Malgré leurs très nombreux pétales, les corolles résistent bien à la pluie.

rosier ‘Colette’

Béné en a fait un arbuste plantureux mais il est aussi parfait guidé en petit grimpant sur une arche ou une colonne car ses branches souples sont très faciles à palisser et il ne se dégarnit pas du pied. C’est un rosier sans défaut, généreux, qui n’est jamais malade.

rosier ‘Colette’

C’est un rosier facile d’entretien: il se contente d’une taille en fin d’hiver, pour équilibrer sa silhouette et supprimer le bois mort…
Plantez-le au soleil ou à mi-ombre, en compagnie de plantes vivaces. Il supporte bien la concurrence des arbustes. Il pourrait même faire partie d’une haie fleurie.
Conduit en petit grimpant, il convient à la plantation en grand bac sur terrasses et balcons ensoleillés.

rosier ‘Colette’

Il convient parfaitement aux petits jardins…
Dommage qu’il n’y aie plus de place pour lui dans le mien car il est de ceux pour qui j’aimerais pouvoir repousser les clôtures d’un coup de baguette magique!…

Même son nom me plaît! Il honore la femme de lettre et romancière éprise de liberté qui mena sa vie à sa façon sans tenir compte des « qu’en-dira-t-on ».

14 commentaires sur “❤ ❤ ❤ Focus sur le rosier ‘Colette’

  1. Bonjour Malorie, J’ai aussi 2 rosiers Colette au jardin (que vous avez vu près du potager)et je confirme: il est fabuleux, que des qualités! Chez moi, son port est retombant sous le poids de ces grosses branches charpentières, et on se dit : »celui là c’est un grimpant, que l’on a pas palisser.. », sans doute parce que je l’ai très peu former.. je l’ai laisser vivre, seulement les tailles d’entretien. Je voudrais avoir des buissons comme ceux de Béné, bien droits. J’attendrai votre main experte pour venir le tailler comme il faut..;-)Bonne semaine à vous, à bientôt!

  2. Bonjour,
    Il ressemble assez bien à « Evelyn » qui a les mêmes qualités : floraison non stop et parfum ++, toujours fleuri malgré la pluie.
    Suzanne

  3. Bonjour Malo
    J’apprécie beaucoup vos focus sur les rosiers et je dirais même que je finis par les attendre…J’ai aussi beaucoup apprécié votre regard sur le jardin de Bénédicte que j’admire ( le jardin et la personne).
    Il me faut choisir des grimpants dans les tons rose pour une plantation à l’automne.
    De combien dois je les espacer..?
    Bonne journée

    1. Voilà que je remarque que j’ai oublié de vous répondre! Je suis désolée d’avoir tant tardé! L’espacement va dépendre de la taille adulte des rosiers choisis, certains grimpants ayant un plus petit développement que d’autres, mais aussi de la structure dont vous disposez pour les palisser. On peut mettre un rosier grimpant de chaque côté d’une petite arche, auquel cas ils seront espacés de 100 à 120 cm… mais de plus vigoureux seront espacés de 2m sur une grande pergola par exemple…

  4. Bonjour Malo, celui-là me plait beaucoup. Dans mon jardin, j’ai remarque que les rosiers Meilland sont les plus floriferes peut-être une histoire de porte-greffes. « Marie Curie » ( encore une grande dame) qui ressemble un peu à Colette « Cocorico « , « Deborah  » « Lutin »remontent bien tout l’été et souffrent moins de la sècheresse que les autres.

  5. En voici un qui me fait de l’oeil depuis très longtemps. Maintenant que tu me dis que l’on peut le conduire sur une arche… je suis encore plus conquise. Je voudrais des petits grimpants pour ma nouvelle structure au jardin. Il me semble qu’il serait bien là ! Mais bon la liste de mes choix s’allonge faudra trancher à l’automne.

  6. Bonjour Malorie, chez moi c’est sa deuxième année et il est deja costaud et très florifère. Par contre je suis à la recherche de lianes pour cacher l’horrible mur du voisin et j’aimerai quelques conseils pour mes choix car j’aimerai avoir le parfum et si possible une petite remontée. Il m’en faudrait 4. J’aimerai déjà Roville et puis je ne sais pas. Merci pour tout tes bons conseils.

    1. Bonjour,
      Je prépare un nouvel article avec des rosiers grimpants pour gloriettes et pergola… Vous y trouverez peut-être votre bonheur pour cacher ce vilain mur 😉
      Belle semaine!

  7. Il est splendide! Je l’ai aussi, de même que Poustinia (craquage suite à une photo vue sur le site de Béné). Rha cette Béné, elle en a des trésors! Quelle tentatrice avec ses beautés, hihi!

  8. Ce rosier est unique!… la couleur et la délicatesse de sa fleur me font toujours m’arrêter auprès de lui pour le contempler! Je trouve que le violet lui va particulièrement au teint !
    Enfin c’est le prénom de la maman d’une précieuse amie d’enfance que j’adore..

  9. Ça y est je vais l installer…par cette chaleur je relis les chroniques…bon dimanche ps je vais le mettre pas trop loin de Yann arthus en remplacement d un des trois rosiers rose de recht qui n est vraiment plus présentable à cette saison…bien évidemment pas dans le même trou

  10. Bonjour Malo, Je me décide enfin….je vais commander Colette, suite à votre article . Il m’est présenté comme grimpant mais à la lecture de votre article, Béné l’a conduit en arbuste et je voudrais en faire de même. Donc, comment le tailler pour le maintenir ainsi. Merci pour votre réponse.

    1. Joli choix! 😉
      Pour le guider en grimpant, il faudrait ne laisser que 5 branches charpentières que l’on ne raccourcirait pas (ou peu) et on taillerais simplement les secondaires.
      Pour le laisser arbustif, on ne supprime que les branches qui se croisent ou encombrent le centre (et le bois mort/malade évidemment), afin d’équilibrer et aérer la silhouette. On raccourcira chaque fin d’hiver d’1/4 à 1/3 de la hauteur.
      Belle fin de semaine!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *