❤ Focus sur le rosier ‘Pink Ghislaine de Féligonde’

(Presque) tout le monde connaît le rosier ‘Ghislaine de Féligonde’ avec ses coloris changeants, du bouton jaune abricoté jusqu’au plein épanouissement blanc crème. Un subtil camaïeu d’une sublime fraîcheur…
Il existe une version rose nommée ‘Pink Ghislaine de Féligonde’ qui, elle, passe du rose au « nude » puis au blanc. Je l’ai photographié chez Grany la semaine dernière. Il était magnifique, couvert de petits pompons roses!

Comme son parent, Pink Ghislaine est très florifère, jamais malade, résistant au gel, robuste et plein de charme!
Certes, le camaïeu de couleurs n’est pas aussi lumineux, mais il est empreint de tant de délicatesse et d’élégance…
Et ces magnifiques bouquets de fleurs tiennent longtemps en vase, m’a confié Grany! Dommage qu’ils ne soient pas parfumés!

rosier ‘Pink Ghislaine de Féligonde’ (création de Ducher/David)

La remontée est inégale selon le climat, et somme toute assez légère le plus souvent. Un engrais spécial rosiers en juin pourrait favoriser une seconde floraison plus significative…

Par temps de pluie, il n’est pas autonettoyant. Les fleurs fanées côtoient les fleurs fraîches et donnent un aspect sale si le jardinier ne nettoie pas les bouquets au fur et à mesure.

Chez Grany, ses tiges souples, presque inermes, habillent très bien le poteau du fil à linge.
Il semble idéal en petit grimpant (2 à 4 m) mais il n’a pas la forme arbustive que l’on peut donner à ‘Ghislaine de Féligonde’.
Peu exigeant sur le sol, il pousse même en sol ingrat ou en situation ombragée.
Se plait au soleil, à la mi-ombre ou même sur un mur nord.

Facile de culture. Une bonne fumure annuelle favorise une belle remontée à l’automne. Très sain, il ne nécessite aucun traitement.

rosier ‘Pink Ghislaine de Féligonde’
rosier ‘Pink Ghislaine de Féligonde’ (création de Ducher/David) , Arbustif/Grimpant (200 à 400 x 200 cm), Parfumé *, Remontée légère (06 et 09), indemne de maladies, Très résistant au gel, peu épineux, bouquets de petits pompons roses (4 cm).
rosier ‘Pink Ghislaine de Féligonde’ (création de Ducher/David)
rosier ‘Pink Ghislaine de Féligonde’ (création de Ducher/David)
rosier ‘Pink Ghislaine de Féligonde’ (création de Ducher/David)
rosier ‘Pink Ghislaine de Féligonde’ (création de Ducher/David)
rosier ‘Pink Ghislaine de Féligonde’ (création de Ducher/David)
rosier Pink Ghislaine de Féligonde
rosier Pink Ghislaine de Féligonde
rosier Pink Ghislaine de Féligonde
rosier Pink Ghislaine de Féligonde
rosier Pink Ghislaine de Féligonde
rosier Pink Ghislaine de Féligonde
rosier Pink Ghislaine de Féligonde
rosier Pink Ghislaine de Féligonde
rosier 'Pink Ghislaine de Féligonde'
rosier ‘Pink Ghislaine de Féligonde’
rosier 'Pink Ghislaine de Féligonde'
rosier ‘Pink Ghislaine de Féligonde’
rosier ‘Ladurée’ à gauche, ‘Pink Ghislaine de Féligonde’ sur la tour, et à droite, ‘Xantippe’, chez Bénédicte
rosier ‘Pink Ghislaine de Féligonde’, Multiflora, Obtenteur: Ducher (Fr) 2007, Arbustif/Grimpant (200 à 400 x 200 cm), Parfumé *, Remontée légère (06 et 09), indemne de maladies, Très résistant au gel, peu épineux, bouquets de petits pompons roses (4 cm).

5 commentaires sur “❤ Focus sur le rosier ‘Pink Ghislaine de Féligonde’

  1. oui bien sûr , il est ss doute charmant ce rosier mais ……..il existe des dizaines et des dizaines de rosiers rose clair de même style . Non décidément s’il faut en planter un , plutôt planter le vrai le seul Ghislaine de Féligonde aux délicieuses petites fleurs couleur abricot , une couleur si peu fréquente et tant mieux , chez les rosiers .
    Cette année en IDF il a merveilleusement et richement fleuri .

  2. Bonjour, fan de cactus et non de rosiers, ma vision pour les rosiers change grâce à vos articles. Je commence à apprécier ces tiges remplies de fleurs.
    Annick (France)

  3. Mr Ducher étant dans la Loire, ça fait plusieurs années que Pink Gyslaine de féligonde est au jardin. Il pousse dans le poirier et accompagne La belle sultane, Munstead wood et Aviateur Louis Bleriot. Il est très facile à palisser et remonte doucement en fin d’été. Il est légèrement parfumé après une belle journée au soleil. Comme tout les multiflora il a mis du temps à s’installer mais il est maintenant bien vigoureux. Rusticité +++ (- 18 cet hiver) ne craint pas non plus la pluie ou la neige de printemps. Il tient très bien en vase. Son seul défaut est qu’il faut le tailler après floraison car les pétales fanés pendent en maron-beigasse pas beau du tout. J’en profite alors pour tailler La belle sultane qui lui tient compagnie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *